Réseau National de Ressources en Sciences Médico-Sociales

Le sommeil

23 / 04 / 2020

Notre mode de vie est en transformation rapide depuis une trentaine d’années : organisation sociale (éclatement des familles, omniprésence du smartphone, relationnel fondé sur les réseaux sociaux) ; organisation professionnelle (formation initiale en partie à l’étranger, horaires atypiques, travail le dimanche, télétravail) ; système socio-économique (dématérialisation des procédures, mondialisation, intelligence artificielle). Une véritable “révolution” comparable à la révolution industrielle du milieu du 19e siècle.
Parallèlement, on observe qu’en 30 ans la durée du sommeil s’est réduite, notamment chez les enfants et les adolescents qui sont souvent en manque de sommeil sévère. Et on découvre que cette “dette de sommeil” est une épidémie qui aggrave la plupart des maladies chroniques.

Extrait du site de l’Institut national du sommeil et de la vigilance

RESSOURCES

- L’Institut national du sommeil et de la vigilance est une association qui a pour mission de sensibiliser, informer et éduquer sur le sommeil, les troubles du sommeil et de la vigilance, d’assurer la prévention santé - sommeil - vigilance auprès du grand-public en France. De nombreuses ressources sont publiées. Des articles sont consacrés au sommeil et au confinement, notamment un article Limiter les risques d’insomnie en période de confinement.

L’INSV réalise chaque année une enquête avec un institut de sondage. Enquête 2020 : Le sommeil des français en 2020, Enquête 2019 : Sommeil et modes de vie, Enquête 2018 : Le sommeil des jeunes 15-24 ans.

- Santé Publique France a publié un BEH le 12 mars 2019 intitulé "Le temps de sommeil en France" (téléchargeable au format pdf).
Le sommeil est reconnu, par tous et depuis toujours, comme un facteur essentiel d’équilibre psychologique et de récupération physique et mentale, quel que soit notre âge, notre environnement, notre état de santé. Il est aussi un plaisir indissociable du repos, du temps personnel et familial, un moment intime de nos habitudes de vie. Ce sommeil est-il en train de disparaître ?

- L’INSERM consacre un article très complet : Sommeil : Faire la lumière sur notre activité nocturne.
Parce que le sommeil influence la santé et les risques d’accidents, il est essentiel de comprendre ce qui en détermine précisément la qualité ou la durée. Avec l’essor des neurosciences, les progrès s’accélèrent. De quoi affirmer, encore plus fermement, l’importance d’une bonne nuit de sommeil.

- L’ORS IDF a publié en janvier 2020 un rapport Le sommeil des jeunes franciliens à l’ère du numérique - Un enjeu de santé publique largement sous-estimé.
À l’aulne des nouvelles technologies, de la multiplication des écrans et des changements de comportements qu’ils entraînent, des modifications profondes et délétères du sommeil des jeunes sont en cours avec de nombreuses répercussions sur leur vie sociale, sur leur bien-être physique et mental, sur leur scolarité et l’apparition de maladies chroniques.

- Le Réseau Morphée est un réseau de santé consacré à la prise en charge des troubles chroniques du sommeil. C’est un réseau de santé francilien, sous statut d’association à but non lucratif, financé principalement par l’ARS d’Ile-de-France. Il regroupe des professionnels de santé impliqués dans la prise en charge des troubles du sommeil et dispose d’une équipe opérationnelle, composée notamment de médecins coordonnateurs. Il propose de nombreuses ressources sur le sommeil et ses troubles. Il est possible d’évaluer son sommeil en complétant un questionnaire.

- Le site de France Culture a publié un article intitulé Le sommeil d’antan, c’était vraiment mieux avant ?, mis en ligne le 13 mars 2020.
Les Français dorment de moins en moins, et désormais moins que les sept heures recommandées pour une bonne récupération. En ce vendredi qui marque la journée mondiale du sommeil, retour sur les nuits de nos ancêtres. Leur sommeil était-il réellement plus réparateur ?

- Un podcast de l’émission "Grand bien vous fasse" de France Inter a été diffusé mardi 17 décembre 2019 : A quoi sert le sommeil ? (durée : 49 min).

- Un article de l’INA recense de nombreuses vidéos sur le sommeil.

- L’échelle de somnolence d’Epworth est un questionnaire qui sert à évaluer la somnolence subjective.

PISTES D’EXPLOITATION PÉDAGOGIQUE

- En classe de Première, dans le cadre du programme de STSS, les notions suivantes peuvent être abordées : santé, santé publique, socialisation, groupes sociaux, normes sociales, déterminants, indicateurs, recueil de données (méthodes et outils d’enquête).

Dans le cadre du pôle méthodologies appliquées au secteur sanitaire et social, différentes ressources sont exploitables : les enquêtes menées par l’Institut national du sommeil et de la vigilance, le BEH du 12 mars 2019 et plus précisément l’article intitulé Sommeil et consommations de substances psychoactives : Résultats du Baromètre de Santé Publique France 2017, et le rapport de l’ORS IDF sur le sommeil des jeunes franciliens.
Il est possible de questionner les élèves sur le choix et les outils de recueil de données utilisés dans les différentes études. Les élèves pourront également expliquer l’importance d’une étude et de sa diffusion.

Dans le cadre du pôle thématique, plusieurs capacités exigibles pourront être travaillées au regard des différentes ressources proposées :

  • Identifier l’influence des normes sociales sur le sommeil et la santé, identifier que le sommeil est une préoccupation de santé publique,
  • Mobiliser les différents déterminants afin d’explorer une question de santé.

- En classe de Terminale, dans le cadre du programme de STSS, il peut être intéressant de questionner les élèves sur le rôle des différents acteurs et leur nécessaire diversité et complémentarité : Institut national du sommeil et de la vigilance, Santé Publique France, INSERM, Réseau Morphée, ORS IDF.