Réseau National de Ressources en Sciences Médico-Sociales

Sur nos écrans ciné... "Flash back" sur le mois de décembre 2012

27 / 12 / 2012

"Flash back" [1]

- Film de Jacques Bral, sortie le 5 décembre 2012

Le noir (te) vous va si bien

Une famille orientale émigrée, en Europe. Moncef, le père, porte en lui la souffrance du déracinement et le poids de "l’ailleurs". Sauvegarder sa culture, vivre dans le respect des traditions, c’est pour lui, plus qu’une règle de vie, une manière de rester fidèle à son passé, à son origine et surtout… à lui-même.
Chaque matin, Cobra, sa fille, quitte la maison familiale. Voilée. Mais chaque matin, elle se change, dans un café, son refuge à elle ; avant de se rendre à son travail, la chevelure et l’esprit libres. A la maison, Moncef est inquiet : Cobra est encore célibataire et il voudrait bien la marier au plus tôt. Dans l’entreprise où Cobra travaille, le jeune patron est tombé amoureux d’elle. Il est prêt à tout pour l’épouser. Mais Cobra, elle, veut choisir, comme sa mère l’avait fait en son temps avec son père. Elle n’aura pas le temps de présenter "l’homme de sa vie" à ses parents. Un ami de son père les surprend. Dans le café…
Synopsis d’Allociné


- Documentaire Sylvain George, sortie le 5 décembre 2012

Les Eclats (Ma gueule, ma révolte, mon nom)

Éclats de voix, éclats de rire, éclats de rage ; bribes de mots, d’images et de mémoire ; paroles du proche et du lointain, d’hier et d’aujourd’hui, d’Afrique, Moyen-Orient, Europe ; maladies disparues, mains de métal, souffle du vent, geste du soleil au couchant, reflets rouge-sang ; rafles policières, cortèges guerriers, cour d’injustice…
Calais. Une ligne de front. Un espace d’exception. Pour une cartographie de la violence d’Etat infligée aux personnes migrantes, de la répétition de la geste coloniale, et du caractère inacceptable du "monde comme il va".
Synopsis d’Allociné


- Film de Jean-Pierre Améris, sortie le 26 décembre 2012

L’Homme qui rit

En pleine tourmente hivernale, Ursus, un forain haut en couleurs, recueille dans sa roulotte deux orphelins perdus dans la tempête : Gwynplaine, un jeune garçon marqué au visage par une cicatrice qui lui donne en permanence une sorte de rire, et Déa, une fillette aveugle.
Quelques années plus tard, ils sillonnent ensemble les routes et donnent un spectacle dont Gwynplaine, devenu adulte, est la vedette. Partout on veut voir "L’Homme qui rit", il fait rire et émeut les foules. Ce succès ouvre au jeune homme les portes de la célébrité et de la richesse et l’éloigne des deux seuls êtres qui l’aient toujours aimé pour ce qu’il est : Déa et Ursus.
Synopsis d’Allociné

[1et non pas "retour en arrière". Nous nous autorisons l’utilisation de cet anglicisme pour rester dans l’usage du terme cinématographique : "Figure narrative permettant, dans le cours d’un récit cinématographique, de traduire le retour en arrière ou le rappel d’un événement passé. Le terme français maintenant recommandé est « retour en arrière ».(...) - Encyclopédia Universalis - Pour aller plus loin