Réseau National de Ressources en Sciences Médico-Sociales

Journée nationale de réflexion sur le don d’organes et la greffe

21 / 06 / 2018

A l’occasion de la 18ème journée nationale de réflexion sur le don d’organes et de tissus, l’Agence de la biomédecine, en collaboration avec les associations et les établissements hospitaliers, déploie un dispositif qui vise à toujours mieux faire prendre conscience à la population que tout le monde est un donneur potentiel d’organes et de tissus.
Extrait du site de l’ Agence de la biomédecine

RESSOURCES AUTOUR DE LA JOURNÉE NATIONALE

  • L’Agence de la biomédecine consacre un article complet à cette journée et présente sa nouvelle campagne d’information. Le communiqué de presse présentant les grandes lignes de la campagne est disponible au format PDF.
  • Le site Dons d’organe, Tous concernés présente une vidéo de sensibilisation en lien avec la journée nationale. Il propose également de nombreuses ressources sur le don d’organes.
  • Il est possible de suivre toutes les actualités relatives à la journée nationale de réflexion sur sur le don d’organes et de la greffe et de reconnaissance aux donneurs sur Twitter en utilisant le hashtag #dondorganes.

POUR ALLER PLUS LOIN

  • FRANCE ADOT (Fédération des Associations pour le Don d’Organes et de Tissus humains) propose de nombreuses ressources et témoignages sur son site.
  • Le Conseil de l’Europe publie un article complet présentant la journée européenne du don d’organe et de la greffe qui se déroulera le 13 octobre 2018. Le thème de la campagne est : SOYEZ PRÊT À SAUVER DES VIES. DEVENEZ UN SUPER-HÉROS !
  • Un podcast de l’émission Le téléphone sonne de France Inter datant du 27 décembre 2017 : Dons d’organes et de sang : encore un effort (durée : 38 min).
  • Un podcast sur France Inter datant du 13 octobre 2017 : Don d’organes : l’Espagne au cœur de l’Europe . (durée : 54 min).
  • Le livre Réparer les vivants de MAYLIS DE KERANGAL. Réparer les vivants est le roman d’une transplantation cardiaque. Telle une chanson de geste, il tisse les présences et les espaces, les voix et les actes qui vont se relayer en vingt-quatre heures exactement.